URGENCES
et SOS CONSULTATIONS PEDIATRIQUES

Une Urgence ? Composer le

15 (SAMU) ou le 112 (NuméroEuropéen)

vous serez redirigé vers notre service.

Ouvert 24h/24h, 7j/7

URGENCES GYNECOLOGIQUES

Vous allez accoucher ?
Vous avez des douleurs anormales ? Composez le

15 (SAMU) ou le 112 (NuméroEuropéen)

vous serez redirigé vers notre service.

Ouvert 24h/24h, 7j/7

MAISON MEDICALE DE GARDE

Une Urgence ? Composez le

15 (SAMU) ou le 112 (NuméroEuropéen)

vous serez redirigé vers notre service.

Ouvert 24h/24h, 7j/7

Quelques chiffres

137 024
consultations et actes 

7 453
interventions chirurgicales 

46 298
passages aux urgences 

64 189
actes d’imagerie 

Plus de 1 000
naissances

Présentation

Premier établissement public de santé de l’est-audois, situé au deuxième rang régional par son volume d’activité, le Centre Hospitalier de Narbonne couvre un vaste secteur géographique englobant 145 communes. Sa zone d’attractivité s’étend sur les communes du Grand Narbonne, de l’Est-audois et une partie du Minervois.

Il est composé de 4 sites principaux :

  • Le Centre Hospitalier – Hôtel Dieu : 291 lits et places
  • Le Pavillon Saint Paul : Plateau de Consultations
  • La clinique Sainte Thérèse : Psychiatrie adulte et CMP – 96 lits et places
  • Le Centre de Gérontologie Pech Dalcy : USLD/EHPAD – 266 lits et places

Le Centre Hospitalier de Narbonne dispose au total de de 653 lits et places. Il offre des services diagnostiques et assure toute la gamme des soins aigus en médecine, chirurgie et obstétrique, des soins de suite et de longue durée ainsi que des soins en psychiatrie.

Doté d’un service d’urgences et d’un SMUR, le Centre Hospitalier de Narbonne garantit un accueil 24 H/24, tous les jours de l’année.

Il dispose d’un plateau technique moderne et performant intégrant deux scanners et un IRM permettant les examens et les traitements les plus sophistiqués ainsi que d’un service de réanimation et de surveillance continue garantissant une prise en charge sécurisée de tous ses patients.

La maternité est aujourd’hui la seule pour l’ensemble du territoire et accueille désormais plus de 1000 naissances par an.

Histoire

Les archives ne permettent pas de retrouver l’acte de fondation de l’hôpital. Toutefois, c’est dans un testament de l’Archevêque de Narbonne daté du 29 septembre 1149 que l’on trouve nommé pour la première fois, l’hôpital Saint-Just/St Pasteur et l’hôpital Saint-Paul ou Hôpital des Pauvres du Bourg (à Narbonne, depuis le haut Moyen Age, on appelle “bourg” la rive droite de la Robine et “cité” la rive gauche). L’hôpital Saint-Just disparaît dans le courant du XVIème siècle.

L’Hôpital de la Charité, fondé en 1635, est érigé en hôpital général en 1678 et rattaché à l’Hôtel-Dieu Saint-Paul la même année.

Jusqu’au début du siècle dernier, l’hôpital ne subsistait qu’au moyen de dons, legs, quêtes et également grâce aux revenus de ses domaines.

A la fin de la première guerre mondiale, un legs particulièrement important de Monsieur Jules ROMAIN permit l’édification du pavillon Joséphine ROMAIN agrandissant ainsi les services de chirurgie femmes, hommes et médecine femmes. Ce legs permit, plus tard, l’installation des équipements de radiographie.

En 1954, le legs de Madame PECH DALCY a permis la modernisation du centre de long séjour pour personnes âgées.

Plus près de nous, le legs de Madame Elise SAUNIER a permis l’installation du hôpital de jour de psychiatrie infanto-juvénile.

Situé en plein cœur de ville dans un quartier historique, le Centre Hospitalier de Narbonne a fait l’objet depuis une vingtaine d’années d’importants travaux de restructuration permettant de rénover la totalité de ses structures.

Il a commencé le 3ème millénaire avec des services de chirurgie, réanimation, imagerie médicale, urgences, stérilisation, bloc opératoire médecines et psychiatrie adulte modernes et adaptés aux modes de prise en charge actuels.

Il a poursuivi sa politique de rénovation avec la reconstruction d’un centre de gérontologie dans le quartier intergénérationnel La Coupe dont l’achèvement des travaux a eu lieu à l’automne 2013.

En 2020, grâce à la construction du Pavillon Saint Paul en face de l’Hôtel Dieu,  le centre hospitalier a délocalisé une grande partie des consultations, libérant ainsi de l’espace pour des projets d’agrandissement de la maternité et d’accueil des activités d’hospitalisation.

Retour haut de page