La RAAC – Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie

La RAAC, ou Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie, est un ensemble de mesures qui permettent d’optimiser la prise en charge péri opératoire d’un patient pour une chirurgie dite lourde.

D’abord développée avec grand succès dans les pays scandinaves pour la chirurgie digestive et notamment la chirurgie colo rectale, elle est désormais étendue à la chirurgie orthopédique et notamment la chirurgie des prothèses de hanche et de genou.

Toutes les étapes de la prise en charge du patient (avant l’opération, pendant l’opération et après l’opération) vont être optimisées pour que la chirurgie soit la moins agressive possible, et que le patient puisse vivre au mieux son intervention.

Le patient devient acteur de sa prise en charge et le corps médical n’est plus le seul à intervenir sur le résultat de l’intervention.

Pourquoi ?

Toutes les études nationales et internationales ont montré de nombreux avantages à la RAAC, et ceux-ci sont considérables, essentiellement centrés sur le bien du patient.

Le patient présente donc moins de douleurs en post opératoire. Les complications, déjà rares mais inhérentes à toutes chirurgie, sont encore diminuées. Le ressenti du patient par rapport à son intervention est amélioré. Les infections sont diminuées.

En parallèle, les mesures prises permettent de diminuer la durée de séjour du patient dans l’établissement de santé, ce qui permet de diminuer également les coûts des interventions pour la structure et la société.

C’est pour cette dernière raison que les pouvoirs publics et administratifs se sont intéressés à cette bonne idée médicale et ont poussé son développement, ce qui permet (pour une fois…) que tous les acteurs de la santé travaillent dans le même sens, et ce pour le bien du patient.

 

Comment ?

Si les patients opérés en chirurgie orthopédique au CH Narbonne bénéficiaient déjà de la grande majorité des mesures améliorées pendant leur intervention, aussi bien chirurgicales qu’anesthésiques, pour leur plus grand confort, les mesures avant et après l’intervention manquaient et devaient être mis en place par des moyens spécifiques.

Pour ce faire, le centre hospitalier s’est engagé, au niveau médical et administratif, sur un programme d’accompagnement à la RAAC auprès de l’agence régionale de la santé (ARS) d’Occitanie.

Ce programme nécessitant un engagement et des procédures sur près de 2 ans, a permis de mettre en place un plan d’action qui optimise nos prises en charge péri opératoires et de commencer avec certains patients éligibles avant une extension à plus grande échelle.

Ces patients seront donc encadrés en pré et post opératoire par une infirmière dédiée afin d’être pleinement engagés dans leur intervention. La préparation à leur sortie d’hospitalisation sera déjà prévue, avant même l’intervention et leur retour à domicile est préparé en amont, aussi bien pour les soins infirmiers que les soins rééducatifs.

Aucune place aux doutes ou à l’approximation n’est laissée pour apporter encore plus de sécurité, de confort et d’améliorations pour toutes ces interventions jadis sources de stress et d’interrogations.

 

La RAAC est une amélioration saine, essentiellement et surtout pour le patient du côté médical, mais également pour les structures et les finances publiques.

Toutes les mesures prises lors de la RAAC vont permettre au patient de bénéficier des meilleurs standards actuels pour sa prise en charge chirurgicale.

Il sera maintenant courant de voir des patients opérés d’une prothèse de hanche ou de genou se lever et marcher 2h après l’intervention, et sortir à leur domicile le lendemain ou à J2, sans mise en danger.

Cette philosophie de prise en charge sera gagnante pour chaque patient et attend un redéploiement à plus grande échelle.

 

Pour le comité de pilotage RAAC – Dr Loïc DEMOULIN – chirurgien orthopédique

Dr Randa EL HACHEM – responsable Anesthésie