La formation d’aide-soignant(e)

« Devenir aide-soignant, c’est veiller au confort physique et moral des personnes soignées et leur dispenser des soins pour leur bien-être. Ce professionnel travaille sous la responsabilité de l’infirmier, dans une équipe pluri professionnelle. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins »

 

Objectif de la formation aide-soignante

« Le référentiel de formation décrit, de façon organisée, les savoir-faire et les connaissances associées qui doivent être acquis au cours de la formation conduisant au diplôme. Il est élaboré à partir du référentiel d’activités du métier et du référentiel des compétences exigées pour le diplôme.
Ce référentiel comprend huit modules d’enseignement théoriques et des stages cliniques dont le contenu est défini à partir des huit unités de compétences du diplôme d’Etat ».

« L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique ».
(Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant – Annexe 1 : référentiel de formation du diplôme d’Etat d’aide-soignant)

L’aide-soignant réalise des soins visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes.
Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins.
L’aide-soignant accompagne les patients et les résidents dans les activités de leur vie quotidienne. Il contribue à leur bien-être et à leur faire recouvrer ou maintenir dans la mesure du possible, leur autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri-professionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier et participe, dans la limite de ses compétences et dans le cadre de sa formation aux soins préventifs, curatifs ou palliatifs.

Ces soins ont pour objet de restaurer, maintenir, protéger et promouvoir la santé des personnes, dans le respect de leurs droits et de leur dignité.